LABEL FLAMME VERTE

Le label Flamme Verte a été créé en 2000.     Label flamme verte 5 étoiles - Chauffage Economique      Label flamme verte 6 étoiles - Chauffage Economique     Label flamme verte 7 étoiles - Chauffage Economique



Pour la première fois, plusieurs fabricants de chaudières se sont réunis autour d’une table, présidés par l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, plus communément appelée « l’ADEME ». Le label Flamme Verte, aujourd’hui, est composé de deux structures bien distinctes l’une de l’autre.



Un premier comité de pilotage traite du bois-bûches-granulés évidemment, et plus spécifiquement des produits suivants :

Une centaine de fabricants se réunissent une fois par an, au minimum, pour continuer à améliorer le label Flamme Verte.

Plus de 5000 appareils de chauffage indépendants sont labellisés.



Un second comité de pilotage traite le bois-bûches-granulés et plaquettes pour les types d’appareils suivants :

  • Chaudières à combustion montant
  • Chaudières à combustion inversée
  • Chaudières à combustion horizontale

Uniquement pour les chaudières de 4 kW à 97 kW.

A ce jour, un peu moins de 500 chaudières sont répertoriées et labellisées.    Label flamme verte - Grande flamme de poele Jessica



Le label Flamme Verte aide les consommateurs dans leur choix de machine pour réaliser un chauffage économique.

En 2000, lors de la mise en place de ce label, certaines machines avaient un rendement de 40%.

C’est-à-dire que lorsque vous brûliez 1 kilo de granulés avec un pouvoir calorifique de 5 kW/h avec 40% de rendement, les 60% restants de la chaleur produite s’échappaient par la cheminée.

Ou par rapport à un sac de granulés de 15 kg à 5€ le sac, 2€ partaient pour votre chauffage et 3€ pour les fumées.

Si on ramène cela à une palette de 72 sacs à 5€, soit 360€ :

  • 29 sacs, ou 145€, étaient dédiés au chauffage
  • 43 sacs, ou 215€, étaient dédiés à réchauffer la planète

Aujourd’hui, grâce aux obligations de rendement imposées par l’Etat et l’Europe, les appareils indépendants doivent atteindre 78% de rendement.

Ils doivent d’ailleurs obtenir ce rendement pour être labellisé Flamme Verte 7 étoiles, qui correspond également, aujourd’hui à « Ma prime Rénov ».

En reprenant la même explication que précédemment :

Pour 1 sac de granulés avec un pouvoir calorifique de 5kW/h avec un rendement de 78% = seulement 22% vont dans les fumées ou pour réchauffer la planète.

C’est beaucoup mieux qu’il y a 20 ans, mais nous pouvons certainement faire mieux encore.

Par rapport à 1 sac de granulés de 15 kg :

  • 10.80 kg servent à vous chauffer
  • 4.2 kg pour les fumées

En ramenant cette proportion sur une palette de granulés de 72 sacs, comme ci-dessus :

  • 56 sacs, ou 280€, sont consacrés à votre bien-être dans votre espace de vie.
  • 16 sacs, ou 80€, sont rejetés dans l’atmosphère.

Avant l’apparition du label Flamme Verte, avec un appareil à 40% de rendement, pour une maison de 140 m² avec un besoin de 20 000 kW calories pour une année, il était nécessaire d’acquérir l’équivalent de 50 000 kW calories (50 000 – 60% = 20 000).

Pour obtenir ces 50 000 calories, il fallait acheter 10 palettes de granulés, soit une dépense de 3600€.

Aujourd’hui, grâce à la législation sur les appareils indépendants que Flamme Verte soutien, soit un appareil à 80% de rendement (pour la majorité des marques), nous divisions par 2 la dépense calorifique et économique, sans oublier le bien fait pour la planète.

En effet, en reprenant le même calcul, pour une même maison ayant un même besoin de 20 000 kW calories avec un appareil de 80% de rendement, il est nécessaire d’acquérir seulement l’équivalent de 25 000 kW calories (25 000 - 20% = 20 000).

Pour obtenir ces 25 000 calories, il faut désormais acheter 5 palettes de granulés, soit une dépense de 1800€.

Le budget chauffage avec un appareil de 80% de rendement est donc seulement de 1800€ par an.

Quand une loi est appliquée, relevée par Flamme Verte, et que cette loi vous fait économiser la moitié de votre « portefeuille », alors nous disons « Merci » ! Merci également pour la planète !

Dans un même temps, la loi sur les émissions de particules a elle aussi évolué de façon drastique, et ceci de façon positive pour tous.

La modernisation a du bon !